Accueil Tennis Dossier: Paris-Bercy, ou la dangereuse perte de vitesse d’un Masters 1000