Accueil Football King Street: aux Girondins de Bordeaux, la peur du vide