Accueil Étranger Édito: Neymar et les 222 millions, l’outrance du football OGM